Archives pour la catégorie Les bons plans

image-portail-colocation

Etudiant, ou partir en colocation à l’étranger ?

Vous souhaitez partir vivre ou étudier dans un autre pays mais vous ne savez pas lequel ? Vous souhaitez plutôt partir au soleil ? Dans un pays pour faire la fête ? Dans un pays ou la tranquillité règne ? Dans un pays ou l’on parler votre langue pour que votre adaptation soit plus facile ?

Que ça soit pour un stage de 6 mois ou pour y passer de nombreuses années à la suite d’une expatriation, il vous faut choisir le bon pays. Avant de commencer, je vous conseillerais de regarder sur les sites pour les expatriés comme expat.com ou encore sur un blog voyage qui pourra vous donner quelques informations sur le pays.

Je vous donne le choix de 3 belles villes qui pourrait vous plaire !

Vivre en colocation à Londres :

Ce qu’il faut savoir avant de partir au Royaume-Uni et plus particulièrement à Londres c’est que la vie est très chère. Il faut compter minimum 500£ soit environ 630€ pour avoir une chambre dans une colocation et bien entendu vous ne serez pas dans le centre ville à ce prix là mais plus en zone 2 ou 3. Le prix des transports en commun est exorbitant également il faut compter en moyenne 30/40£ à la semaine. A part ça, les anglais sont très «friendly»  et ils vous aideront à la moindre occasion. La vie nocturne est très sympa et l’offre culturelle proposée est vraiment impressionnante. Londres est sans aucun doute la ville de culture qu’il vous faut.

Vivre en colocation à Madrid :

Madrid, la capitale espagnole est une ville très attractive puisque ça vous évoque certainement le soleil et les tapas !

Si vous cherchez une colocation sur Madrid vous pourrez vous rapprocher de site comme pisocompartido.com par exemple. Pour une chambre en colocation, il faudra compter environ 350 euros/mois. La vie est également mois chère qu’en France. Bref, Madrid est vraiment une ville accueillante et c’est pour cela que de nombreux Erasmus partent plusieurs mois dans cette ville sensationnelle.

Vivre en colocation à Sydney :

Qui n’a pas un jour rêver de partir vivre en colocation à Sydney ? Il vous faudra un visa pour pouvoir travailler ou étudier en Australie. En ce qui concerne le prix des colocations c’est assez cher. C’est entre 250 et 250 euros à la semaine donc il vous faudra beaucoup travailler pour pouvoir payer votre «rent». Si vous souhaitez vivre en colocation à Sydney vous pouvez vous rapprocher d’un site comme au.easyroommate.com par exemple. Si vous voulez étudier et en même temps apprendre le surf au soleil c’est le pays qu’il vous faut !

Que votre choix se porte sur Londres, Madrid ou Sydney il sera important de se renseigner sur le pays un maximum pour essayer de s’implanter du mieux possible et de faire de votre année à l’étranger la plus belle qu’elle soit !

Vivre en colocation à Madagascar :

De nombreux français partent chaque année à Madagascar pour généralement une année de césure. Certains souhaitent partir faire de l’humanitaire pendant quelques mois pour aider la population locale. Renseignez-vous avec le forum du guide du routard par exemple.

 

Partir en Argentine à moindre frais

Vous voulez partir en Argentine sans casser la tirelire ?

Aujourd’hui, nous vous donnons 5 astuces pour économiser un maximum d’argent sur vos vacances et en profiter au maximum sur vos achats une fois sur place !
Saisir les bonnes occasions billets d’avion
Le plus cher dans un voyage est souvent l’achat du billet d’avion. Néanmoins des astuces existent pour vous permettre de gagner un peu d’argent sur ce budget.
Dans un premier temps, réserver son billet très en avance – au moins 6 mois – permet d’avoir des prix très intéressants. Mais pour certains, les vacances sont souvent planifiées au dernier moment. Il est parfois aussi intéressant de saisir les offres de dernières minutes sur les vols, surtout si vous êtes flexibles au niveau de vos dates.
Enfin, les sites de ventes privées spécialisés dans le voyage font souvent des offres très avantageuses sur toutes les destinations : soyez à l’affut !
Le couch surfing pour logement
Le couch surfing est une pratique qui consiste à profiter d’un canapé ou d’un endroit pour dormir gratuitement chez l’habitant. Le principe est assez simple : vous avez de la place chez vous pour accueillir quelqu’un et vous souhaitez faire des rencontres ? Vous pouvez héberger un touriste qui recherche également les échanges en voyage. Les argentins sont très accueillants et ouverts à ce type de pratique.
Manger pour une bouchée de pain
L’avantage de voyager en Argentine est la quantité de restaurants à bas prix présents dans ces pays. Pour manger vraiment typique et pas cher, privilégiez les petits restaurants locaux, fréquentés uniquement par les autochtones. Peut-être sembleront ils moins attirants de l’extérieur, mais leur prix sont définitivement attirants, tout comme la qualité des plats !
Se déplacer en Argentine
Les pays d’Amérique du Sud sont désormais très ouverts au tourisme et proposent souvent des moyens de transport de plus en plus onéreux, notamment avec des tarifs spéciaux pour les étrangers. L’auto stop peut être une façon de se déplacer sans frais, mais pour les plus frileux, optez plutôt pour les transports locaux. Bus de ville ou bus pour les autochtones, ceux-ci sont souvent bondés et en moins reluisants que les touristiques, mais bien moins chers.
Visiter les lieux touristiques
Les plus belles richesses de l’Argentine se situent dans ses paysages. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous équiper de bonnes chaussures et d’un sac à dos et d’explorer les montagnes et parcs naturels du pays. Certains parcs nationaux vous demandent de payer un droit d’entrée pour pouvoir pratiquer la randonnée. Néanmoins, vous pouvez par la suite y déambuler librement et ce sur plusieurs jours. Faites attention aux structures aux tarifs trop élevés : ce sont sûrement ce qu’on appelle des pièges à touriste, qui vous proposent « authenticité » moyennant une somme onéreuse. Méfiez-vous toujours du folklore poussé à l’extrême et privilégiez toujours le contact avec l’habitant !

flag-815077_1280 (1)

Vous êtes étudiant et vous partez en échange au Mexique suivez ce guide !

Partir étudier à l’étranger, est le rêve de nombreux étudiants en recherche de sensation et d’expérience unique. Aujourd’hui le sujet portera sur le Mexique qui est une destination souvent sollicitée par les étudiants en échanges.
Etre étudiant au Mexique
Lorsque l’on est étudiant, partir à l’étranger est l’occasion pour un bon nombre de français et de personne de toute horizon, d’allier voyage et travail. Les étudiant continu leur cursus universitaire tout en découvrant une culture qui diverge de la leur, les spécialités culinaires locales, les fêtes, traditions…c’est aussi le meilleur moyen pour apprendre et parler couramment l’une des langues les plus parlées au monde, l’espagnol. En effet, il n’est rien de plus efficace, que de vivre dans le pays pendant plusieurs mois pour élargir son champ de compétence linguistique.
En tant qu’étudiant étranger, vous serez confronté au décalage horaire qui est de 7 heures, cela demande un temps d’adaptation, mais après quelques nuits de sommeil vous vous y ferez. Quant au cours, vous pourrez vous retrouver dans des classes à taille humaine (8 à 15 étudiants) et commencer la journée à 7 heures pour la terminer à 13h, ou inversement, la commencer à 14 heures et la terminer à 22 heures.
Quant au coût de la vie, il est bien plus aisé pour un étudiant français de vivre au Mexique. Il est possible de manger pour quelques euros seulement (3 à 4 euros) et le prix d’un loyer pour un appartement est bien inférieur à celui de la France (environ 100€/mois). Mais il faut dire que les salaires sont proportionnels au coût de la vie (700 à 800€ pour 40 heures).
Bien évidemment, les études ne sont pas le seul intérêt, vous êtes aussi là-bas pour découvrir la population qui est par ailleurs très accueillantes, les plages et son sable blanc, l’histoire du pays et ses vestiges de l’ancien peuple Maya.
Par où commencer ?…
Mais avant de vous envoler pour l’Amérique Latine, il y a quelques points qui requièrent votre attention. Si vous étiez en colocation avec un ami ou que vous étiez locataire, vous devrez rendre l’appartement au propriétaire et trouver un garde meuble pour y stocker vos biens le temps de vos études à l’étranger.
Si vous connaissez les dates de votre stage ou de vos études à l’avance (3 mois), comparez le prix des billets d’avion et réserver votre vol. S’y prendre quelques jours avant peut vous coûter cher, soit plus de 1000 euros l’aller-retour.
Sur l’aspect financier, renseignez-vous sur les banques qui sont présentent en France et au Mexique (HSBC), pour simplifier vos transactions. Si vous êtes étudiant en doctorat, vous pourrez prétendre à une aide financière du pays (Mexican Gvt).
Et concernant les formalités administratives, si vous avez l’intention de rester dans le pays plus de trois mois, il faudra faire la demande d’un visa d’étude auprès de l’ambassade du Mexique. Et bien sûr, il ne faut pas oublier la carte d’identité et le passeport.

Si vous avez lu ces quelques lignes, c’est que vous êtes fin prêt à vous envoler vers le Mexique, le pays des Tacos.¡Hasta luego!
Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce fabuleux pays rendez-vous sur le blog voyage au Mexique.

airplane in sky

Déménager à l’étranger est-il une bonne idée ?

Pour un grand nombre de personne, tout quitter pour partir vivre à l’étranger peut paraître effrayant puisqu’il s’agit le plus souvent d’une idée ou d’un rêve auquel on songe et non de la réalité. Mais que devons-nous en conclure ?
A quoi faut-il pensez ?
Si vous poursuivez les démarches pour faire de votre rêve une réalité, vous devrez bien évidemment vous occuper de votre logement et de son déménagement . Résilier les contrats d’eau, de gaz, d’électricité…, se renseigner sur les conditions d’entrer dans le pays, les papiers d’identité nécessaires (passeport, visa, carte d’identité) et réserver votre billet d’avion. Pour trouver un garde meuble à proximité de chez vous et au meilleur prix, contacter plusieurs sociétés pour établir des devis déménagement .

La peur

Partir vivre à l’étranger, n’est pas une décision que l’on prend sur un coût de tête, la plupart du temps, nous avons des obligations comme le travail, la famille, les enfants…puis nous souhaitons l’avis et l’appui de nos proches dans notre choix pour qu’il n’y est aucun regret par la suite. « Je ne veux pas me séparer de mon entourage »,« Je ne parle pas la langue locale », ou encore « Je suis née ici etla vie me plaît, alors pourquoi changer ? », il s’agit là des raisons les plus fréquentes, qui nous empêche de réaliser nos rêves.

Les bonnes raisons
La peur est à l’origine de nombreux rêve qui ne sont pas devenus réalité, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est insurmontable. Il faut voir les bons côtés de l’expatriation, ce que ça peut vous apporter personnellement et professionnellement. Voici quelques raisons valables de sauter le pas :
- Un bouleversement quotidien
Cela fait maintenant quelques années que vous vivez dans la même ville, que vous côtoyiez le même groupe de personne, que vous vous rendez sur le même lieu de travail…à force, une routine quotidienne s’installe et c’est généralement à ce moment, que le changement s’impose. Si la vie que vous menez ne vous convient pas, cela ne peut vous apporter que du plus.
- Faire de nouvelle rencontre
En quittant tout pour aller vivre ailleurs, vous ferez la connaissance de personnes venant d’horizon différente, et parmi eux, il y en a qui deviendront sans doute de bons amis, que vous n’auriez sans doute jamais rencontré si vous aviez renoncé à votre rêve.
- L’aventure
En plus d’un bouleversement quotidien, vous aurez envie de découvrir la culture du pays, de vous imprégner du mode de vie, de parler la langue et de profiter de ces moments pour faires des activités que vous n’auriez pas pu faire en France.

Vivre à l’étranger à des bons comme des mauvais côtés, mais tout cela est propre à chacun. Une chose est sure,vos choix doivent être le reflet de vos envies et de la vie que vous voulez mener.

Partir en Argentine à moindre frais

Vous voulez partir en Argentine sans casser la tirelire ?

Aujourd’hui, nous vous donner 5 astuces pour économiser un maximum d’argent sur vos vacances et en profiter au maximum sur vos achats une fois sur place !

Saisir les bonnes occasions billets d’avion

Le plus cher dans un voyage est souvent l’achat du billet d’avion. Néanmoins des astuces existent pour vous permettre de gagner un peu d’argent sur ce budget.

Dans un premier temps, réserver son billet très en avance – au moins 6 mois – permet d’avoir des prix très intéressants. Mais pour certains, les vacances sont souvent planifiées au dernier moment. Il est parfois aussi intéressant de saisir les offres de dernières minutes sur les vols, surtout si vous êtes flexibles au niveau de vos dates.

Enfin, les sites de ventes privées spécialisés dans le voyage font souvent des offres très avantageuses sur toutes les destinations : soyez à l’affut !

Le couch surfing pour logement

Le couch surfing est une pratique qui consiste à profiter d’un canapé ou d’un endroit pour dormir gratuitement chez l’habitant. Le principe est assez simple : vous avez de la place chez vous pour accueillir quelqu’un et vous souhaitez faire des rencontres ? Vous pouvez héberger un touriste qui recherche également les échanges en voyage. Les argentins sont très accueillants et ouverts à ce type de pratique.

Manger pour une bouchée de pain

L’avantage de voyager en Argentine est la quantité de restaurants à bas prix présents dans ces pays. Pour manger vraiment typique et pas cher, privilégiez les petits restaurants locaux, fréquentés uniquement par les autochtones. Peut-être sembleront ils moins attirants de l’extérieur, mais leur prix sont définitivement attirants, tout comme la qualité des plats !

Se déplacer en Argentine

Les pays d’Amérique du Sud sont désormais très ouverts au tourisme et proposent souvent des moyens de transport de plus en plus onéreux, notamment avec des tarifs spéciaux pour les étrangers. L’auto stop peut être une façon de se déplacer sans frais, mais pour les plus frileux, optez plutôt pour les transports locaux. Bus de ville ou bus pour les autochtones, ceux-ci sont souvent bondés et en moins reluisants que les touristiques, mais bien moins chers.

Visiter les lieux touristiques

Les plus belles richesses de l’Argentine se situent dans ses paysages. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous équiper de bonnes chaussures et d’un sac à dos et d’explorer les montagnes et parcs naturels du pays. Certains parcs nationaux vous demandent de payer un droit d’entrée pour pouvoir pratiquer la randonnée. Néanmoins, vous pouvez par la suite y déambuler librement et ce sur plusieurs jours. Faites attention aux structures aux tarifs trop élevés : ce sont sûrement ce qu’on appelle des pièges à touriste, qui vous proposent « authenticité » moyennant une somme onéreuse. Méfiez-vous toujours du folklore poussé à l’extrême et privilégiez toujours le contact avec l’habitant !

À la découverte de l’Ile Maurice.

Rien que son nom évoque vacances au soleil, pieds dans l’eau et plages de sable blanc, farniente et détente. C’est ce que nous réserve exactement l’Ile Maurice. Quelques jours dans cette île et tous nos soucis et les embrouilles quotidiens s’envolent. Cette petite perle de l’Océan Indien forme avec La Réunion et l’île Rodrigues les Mascareignes. Un petit détour dans les autres îles n’est pas interdit durant votre séjour à l’île Maurice.

Les endroits à ne pas rater lors de votre séjour à Maurice.

Maurice

Durant votre séjour à Maurice, votre agence de voyages peut déjà vous proposer un itinéraire et quelques activités pour vous occuper. Mais voici nos coups de cœur des endroits qui sont vivement recommandés pour une visite ou un petit détour.

-          Le Cap malheureux : ce petit village dans le Nord de l’île est constitué par quelques maisons, un cimetière marin, un temple hindou et la belle église Notre – Dame Auxiliatrice qui fait la renommée de cette région.

-          Le jardin des pamplemousses : À quelques minutes de Port-Louis, la capitale, ce grand jardin de 37 hectares abrite une grande variété de plantes qui fait sa végétation luxuriante. Entre les hauts arbres, des monuments et des bassins embellissent encore plus le décor.

-          La Vanille : c’est le nom que porte cette réserve magique où vous serez en contact direct avec la nature. La visite vous donnera l’occasion de découvrir les crocodiles, les sauriens, les chauves-souris et bien d’autres animaux.

-          La baie de Tamarin : si la mer y est dangereuse, les vagues vont tout simplement plaire aux surfeurs. Mais il est possible de visiter les salines et les chutes d’eaux dans les plaines de Wilhems.

Une assurance voyage pour profiter à fond des vacances.

La souscription à une assurance voyage est vivement recommandée pour profiter pleinement du voyage et de votre séjour à l’Ile Maurice. Cette assurance voyage vous permettra aussi de gérer les soucis en cas d’incidents. Avec l’achat des billets d’avions via une carte bancaire internationale, vous bénéficiez directement d’une assurance voyage. Il est à noter que cette assurance ne couvre qu’une infime partie des dépenses en cas d’incidents et que les garanties ne sont pas très amples. C’est pour cette raison qu’il faut se souscrire à une assurance voyage. La souscription doit être faite avant le départ. Il n’est pas obligatoire de prendre l’assurance voyage multirisque, une assurance voyage avec les garanties essentielles est largement suffisante. Pour plus d’informations, nous vous invitons à aller sur cette page.

Zarzis, une ville touristique de renom

2

Zarzis à longtemps vécut de la pêche et de la culture de l’olivier qu’elle exportait d’ailleurs dans tout l’Empire romain à l’époque où elle n’était encore qu’une colonie. Cette petite ville est située au sud-est de la Tunisie sur le littoral, elle  n’a rien à envier aux belles plages de l’île de Djerba qui se trouve d’ailleurs à proximité.

Pour explorer cette agréable ville touristique, nous vous invitions à visiter notre site web : Zarzis-tourisme.com.

Il vous présente un guide complet contenant toutes les informations utiles afin de mieux organiser vos séjours.

Permis d’exploitation Lille, une obligation pour tout projet d’hôtellerie et de restauration

Depuis la promulgation de la loi   du 31 mars 2006 et du décret du 16 mai 2007, l’obtention d’un permis d’exploitation Lille est nécessaire, et même obligatoire pour toutes personnes qui désire se lancer dans une entreprise d’hôtellerie et restauration. C’est un outil nécessaire pour l’entrepreneur d’avoir sa licence mais aussi et surtout un moyen pour lui de connaître ses droits et obligations.

Une nécessité pour un débit de boisson

L’obtention de ce permis est une obligation qui s’impose à tous projets qui se rapporte de près ou de loin à l’hôtellerie et à la restauration. Le but de cette obligation étant d’une part pour que l’entrepreneur ait un professionnalisme sans faille et connaisse bien l’étendue de ses droits et ses obligations envers sa clientèle, et d’autre part pour qu’il ait une crédibilité administrative et ainsi obtenir sa licence.

Depuis la loi de mars 2006, la nécessité d’avoir ce permis s’applique pour tout projet relatif au débit de boisson à consommer sur place allant du deuxième au quatrième catégorie, que ce soit une nouvelle création, une mutation ou encore un transfert. Ainsi, tout entreprise qui projette ou qui a recours au débit de boisson est concernée par cette obligation, en commençant par les discothèques, les cafés, brasseries, bars, et hôtels, mais aussi les théâtres, musées ou encore les parcs de loisirs.

Les autres projets concernés par l’obligation

Depuis 2009, des rectificatifs ont été apportés à cette législation concernant surtout les entreprises qui doivent répondre de cette obligation. Ont ainsi été ajoutés à la liste, les projets de restauration qui disposent dores et déjà d’une petite licence restaurant ou encore ceux qui ont la grande licence restaurant.

Des rajouts ont été faits en 2013, incluant cette fois tout projet de location de chambre d’hôtes, peut importe le nombre, mais aussi les projets de commerce de nuit qui ne sont pas inclus dans les débits de boissons mais qui vendent de l’alcool à consommer sur place. Cela concerne surtout les épiceries, petits points de commerce, mais aussi les supermarchés.

Soleil, mer et plages en Polynésie française

polynésiePas moins d’une centaine d’îles forment les 5 archipels de la Polynésie Française. Un seul voyage ne suffirait à en faire le tour, cependant il est conseillé de visiter les principales (et les connues) île de l’archipel de la Société pour un premier voyage en terres polynésiennes. Partez pour Tahiti, Bora Bora et Moorea !

Tahiti

Avec ses eaux cristallines, ses palmiers, ses jolies plages et une charmante infrastructure touristique, l’île principale de la Polynésie française est un véritable éden tropical. Vous trouverez non seulement des plages de sable noir lors de votre séjour à Tahiti, mais aussi de magnifiques plages de sable blanc comme celle du PK 18, dans la commune de Punaauia. Cette dernière compte parmi les plus belles plages de toute la Polynésie française et vous pourrez y louer des kayaks ou des pédalos.
Tahiti dispose également de jolis fonds marins abritant des massifs coralliens, des milliers de poissons comme le poisson clown, mais aussi des épaves. Si la plongée sous-marine vous intéresse, vous trouverez de nombreuses écoles à Tahiti. Vous pourrez d’ailleurs vous initier à cette activité du côté de Punaauia et vous promener entre les poissons, tortues et dauphins. Sinon les plus courageux pourront s’aventurer plus au large et partir à l’observation de requins comme aux pointes noires de Te Maruata.

Bora Bora

Avec sa barrière de corail qui la protège, Bora-Bora est très appréciée pour la baignade. Avec ses lagons, ses belles criques et sa distance de toute autre terre habitée, Bora Bora a un caractère à la fois mystérieuse et sauvage et il n’est pas rare de tomber sur des plages désertes. Mais ce qui surprend réellement à Bora Bora ce sont ses motus, de petits îlots supportés par la barrière de corail.
Profitez également de votre voyage à Bora Bora pour découvrir L’hôtel Méridien, un établissement tourné sur l’environnement. Il abrite un centre de protection des tortues, géré par l’association Chelonia Polynesia qui agit pour la conservation des espèces dans leur habitat naturel. Le centre propose également des sorties pour aller à l’observation des tortues. À découvrir !

Moorea

Située à seulement 17 km en face de Tahiti, Moorea est particulièrement idéale pour la détente et le farniente. Ses deux baies et ses grandes plages vous placeront dans un véritable décor de carte postale. Vous pourrez non seulement vous baigner dans ses eaux protégées par sa barrière de corail, mais aussi vous prélasser au soleil ou vous offrir une petite séance de massage.
La plongée sous-marine est aussi très appréciée à Moorea, les eaux renfermant une incroyable diversité de corail. C’est même ici qu’est basé l’Institut des récifs coralliens du Pacifique, un centre de recherche prestigieux…

Découverte de la côte-est australienne

Idéale non seulement pour ceux qui cherchent la détente sous le soleil et sur de jolies plages mais aussi pour la nature et l’aventure, découvrez la côte-est australienne de Sydney à Cairns en passant par les Blue Mountains.

Australie

Visite de Sydney

Les amateurs de détente et de farniente iront directement à Manly Beach ou Bondi Beach, l’une des plus belles plages du pays. Cette dernière est certainement la plus représentée des plages australiennes puisqu’on la retrouve sur de nombreuses cartes postales et dans de nombreuses émissions télévisées.

Sinon le centre-ville de Sydney se prête également à la promenade. Découvrez le célèbre Opéra House et le Harbour Bridge, offrez-vous un dîner dans le quartier chic de Darling Harbour ou jouez les noctambules sur la Kings Street, le quartier le plus animé de Sydney.

Ne manquez également pas le parc national de Sydney Harbour. Si ses bâtiments caractéristiques surprennent parfois, vous y trouverez aussi de belles plages isolées, quelques charmantes îles et un peu de bush. Baignade, randonnée, kayak, découverte des îles à bord d’un ferry, de quelques animaux sauvages, ou encore l’art rupestre… il y a beaucoup de choses à faire de ce côté de Sydney.

Les Blue Mountains

À découvrir en randonnée, en canyoning, en escalade ou à vélo, les Blue Mountains vous plongeront dans des paysages exceptionnels. Rendez-vous auprès des chefs-d’œuvre naturels comme les magnifiques chutes de Wenworth Falls ou les Trois Sœurs, un ensemble de 3 pics rocheux nommés ainsi selon une légende aborigène, et partez à la découverte de rivières souterraines et des grottes Jenolan avant d’emprunter la Six Foot Track en randonnée pour rejoindre la ville de Katoomba. Cette dernière est la plus importante ville des Blue Mountains. Vous y trouverez de bonnes tables, des hébergements de charme, une voie ferrée mais aussi une impressionnante communauté d’artistes.

Cairns et la Grande Barrière de Corail

Lieu privilégié des backpackers en Australie, Cairns est également réputée pour sa vie nocturne très active. De nombreuses excursions partent de cette ville pour rejoindre la Grande Barrière de Corail, un véritable aquarium géant qui figure au patrimoine de l’UNESCO. Préparez-vous à plonger sous les eaux australiennes pour découvrir une multitude d’espèces de poissons, des milliers d’espèces de mollusques, des tortues de mer, des massifs coralliens… un univers d’une rare beauté !
Sinon de nombreuses activités de plein air sont également possibles auprès du plateau d’Atherton, non loin de Cairns.

De nombreux voyagistes spécialisés comme Marco et Vasco en Australie proposent de découvrir l’est australien, alors n’hésitez-pas à vous informer et à partir à l’aventure dans cette partie du pays.