Comment bien gérer sa colocation

sitting and wtching tv at home together

Crise du logement, loyers astronomiques ou simplement envie de vivre à la Friends pendant quelques temps, la colocation s’impose de plus en plus comme une solution pour les étudiants, les jeunes actifs… et les seniors. Partage des tâches et des frais, pièces plus grandes, soutien en cas de besoin, la colocation présente beaucoup d’avantages, à condition d’y mettre du sien et d’accepter certains compromis. Une colocation, ça s’organise. Afin que l’entente et la bonne humeur règnent au sein du logement partagé, il faut d’entrée établir certaines règles, une sorte de règlement intérieur garant du bon fonctionnement au sein du groupe. Voici quelques astuces pour bien gérer sa colocation au quotidien.

Colocation : les services qui simplifient la vie

Même avec la meilleure volonté du monde, la vie en colocation peut devenir chaotique : entre les questions d’argent, les factures à payer, les repas à préparer, l’organisation des courses et du ménages, sans compter les petits tracas du quotidien de colocataire (les cheveux qui trainent dans la baignoire, les flacons de gel douche qui se vident tout seuls, le four encrassé que personne ne nettoie…). Fort heureusement, Internet et sa magie sont là, et proposent des services et applications qui simplifient la gestion des colocations.

Souscritoo

Souscritoo est un service gratuit destiné aux particuliers qui déménagent, qui les soulagent de la partie administrative. Concrètement, il s’agit d’une plateforme de souscription multifournisseur d’où vous pouvez vous abonner à l’électricité, au gaz, à Internet ainsi qu’à un contrat d’assurance habitation, sur la base des caractéristiques de votre logement, afin d’obtenir les tarifs les plus intéressants. Finie la paperasse et les longues minutes (facturées) passées au téléphone ; vingt minutes suffisent avec Souscritoo pour que votre colocation soit éclairée, chauffée, connectée et assurée durablement.

Splitwise

Tenir ses comptes entre colocataires n’est pas une partie de plaisir, surtout si certain(e)s font preuve de mauvaise volonté. Splitwise est la meilleure façon de s’assurer que tout le monde paie la part qu’il doit. Cette application disponible sur votre smartphone, sur le web et même sur l’Apple Watch, est pratique pour tenir ses comptes entre colocataires ou en couple ou gérer son budget de dépenses lorsqu’on part en voyage ou en vacances en groupe, ou simplement de rappeler (gentiment) à votre coloc qu’il n’a pas payé sa part de loyer.

Pumpkin

Entre colocataires, il n’est pas rare d’avoir des petites dettes. Entre les sommes qui ne tombent pas justes, les RIB à entrer, les virements, les virements qui prennent des jours, les petites dettes deviennent des grandes. Dans les colocs comme dans la vie, l’argent est source de conflits. Jeune start-up, Pumpkin a développé une app mobile ultra sécurisée, conçue pour les 16-35 ans, qui permet d’envoyer et de recevoir de l’argent de manière simple et amusante depuis une smartphone. Les bons font les bons amis, surtout s’ils vivent sous le même toit.

La fabrique à menu

 

Pour faire la cuisine en colocation, il n’y a pas 36 solutions ; soit on cuisine chacun de son côté, soit on fait des repas communs. Mais entre les goûts, les régimes et les habitudes de chacun, difficile parfois de composer un repas qui plaise à tous. La fabrique à menu vous permet d’élaborer des menus variés et équilibrés sur plusieurs jours, et de les proposer à l’avance afin d’être sûr qu’ils conviennent à tout le monde. 2300 recettes sont ainsi proposées soit environ un million de combinaisons possibles. Les menus restent abordables avec un coût moyen de 6 € par jour et par personne, pratique pour les budgets un peu serrés.

Home Bubble Courses

Finie la liste des courses griffonnée à la main sur la porte du frigo et que personne ne songe à emporter avec soi au supermarché. Avec Home Bubble Courses, chaque colocataire peut partager et alimenter une liste virtuelle grâce à l’application. Une fois le produit acheté, vous pouvez le supprimer de la liste. Disponible gratuitement sur iPhone et Android.

Pour gérer les dépenses mensuelles (loyers, factures d’énergie, abonnement Internet, Netflix, assurance habitation) vous pouvez procéder de plusieurs façons : soit diviser le montant des factures en part égales en fonction du nombre de colocataires, soit désigner un payeur unique que tout le monde rembourse ensuite.

En règle générale, il vaut mieux opter pour la première solution, qui oblige l’ensemble des colocataires à prendre leurs responsabilités. En désignant un payeur, vous faites peser sur ses épaules une lourde responsabilité, et lui faites prendre des risques : il n’existe aucune procédure légale qui oblige les autres colocataires à le/la rembourser à partir du moment où les factures sont payées.

Pour les dépenses “accessoires” (Netflix, Spotify…) organisez-vous de façon à ce que chacun prenne sa part : les tarifs de l’abonnement à ce type de service tournent autour du même montant (entre 10 et 15€ par mois).

 

 

 

 

Marché immobilier : la loi ALUR comme point de référence

Depuis mars 2014, la loi ALUR pour Accès au Logement et un Urbanisme Rénové a fixé de nouvelles règles pour le marché immobilier.
Relations propriétaire-locataire, contrat de vente et documents à fournir tant pour l’achat que la vente d’un bien immobilier, encadrement et contrôle des professionnels de l’immobilier,la loi ALUR intervient dans de nombreux domaines avec pour objectifs principaux la régulation du marché immobilier et une offre de biens conformes aux règles de santé et de sécurité.

Vous êtes sur le point de vous engager dans un projet immobilier ? Quelques éléments à connaître sur la loi ALUR.

Acheteur ou Vendeur, les documents pour conclure votre transaction dans les règles

Acheter comme vendre un bien immobilier est un acte important de la vie et nécessite la constitution d’un dossier complet afin que chacun dispose des informations nécessaires pour s’engager en toutes connaissances de cause.
Si un acte de naissance complet est un document commun aux deux parties, voici la liste des documents à fournir selon votre situation :

1-Vendeur

• Titre de propriété du bien et dernier avis d’imposition au titre de la taxe foncière
• Tous documents attestant de votre situation personnelle (livret de famille, acte de naissance, contrat de mariage…)
• Tous documents relatifs aux travaux réalisés le cas échéant
• Le certificat Carrez (document de mesurage du bien)
• Le DDT (dossier de diagnostic technique) prouvant la conformité du bien au regard des performances énergétiques mais aussi de la santé
• Tous documents liés au fonctionnement de la copropriété le cas échéant ainsi que le carnet d’entretien de l’immeuble

2-Acheteur

• Tous documents attestant de votre situation personnelle avec le cas échéant les modalités de répartition des parts si vous achetez le bien en couple
• Les modalités juridiques d’achat (en nom propre, en SCI…)
• Tous documents concernant le mode de financement de l’achat (apport personnel, prêts bancaires…)

Comme il est toujours conseiller de faire des contre-visites avec un professionnel expert en matière d’études de bâtiment, n’hésitez pas à vous appuyer sur votre notaire et votre agent immobilier pour contrôler les pièces de votre dossier.

Contrat de location, connaître les nouvelles dispositions en tant que propriétaire ou locataire

Une meilleure protection contre les impayés pour les propriétaires et la garantie de logement digne avec un encadrement du prix des loyers pour les locataires sont les points principaux que l’on retient de la loi ALUR dans le cadre de contrat de location mais d’autres points peuvent vous intéresser comme :
• L’encadrement des honoraires d’agence immobilière et syndic de copropriété
• La garantie universelle des loyers
• La possibilité de préavis réduit

N’hésitez pas à consulter le site de l’ANIL pour louer ou mettre en location un bien en toute tranquillité.